Le Pere Goriot, Etonnants Classiques
Kiadó: Flammarion Kiadás dátuma: 2012.08.25. EAN: 9782081285873 Nyelv: Français Cikk típusa: Könyv
1 460 Ft
Kategória: Ifjúság Alkategória: 12-16 éveseknek
Készleten
Ismertető

La triste aventure du père Goriot pourrait se dérouler dans l’indifférence générale, sans le regard de son voisin de palier, Eugène de Rastignac. Lorsque ce provincial vient à Paris faire ses études de droit, il est encore plein d’illusions. Mais il découvre bientôt les règles cyniques qui gouvernent la société, vaste comédie sacrifiant sur son autel ceux qui ignorent son jeu cruel. Le père Goriot, lui, meurt « comme un chien » après s’être dépouillé pour ses deux filles ingrates. Tout autant que la tragédie d’un vieillard, Le Père Goriot est le récit de l’apprentissage, par un jeune homme sans expérience, du pouvoir de l’argent dans les relations humaines. Au moment même où il rédige ce chef-d’œuvre, Balzac invente un cycle romanesque immense, dans lequel les personnages, reparaissant d’une œuvre à l’autre, offrent une peinture de la société tout entière – La Comédie humaine. Le dossier de l’édition propose d’étudier plusieurs passages clés de l’œuvre et contient deux groupements de textes, l’un consacré au personnage de Rastignac dans La Comédie humaine, l’autre à la portée de ce cycle dans l’évolution du genre romanesque.
© Flammarion

A szerző / sorozat

Balzac, de son vrai nom Balssa, est né à Tours en 1799. Délaissé par sa mère qui lui préfère son fils naturel Henri (auquel est dédié Le Bal de Sceaux), il devient pensionnaire au collège oratorien de Vendôme. A partir de 1814, il fait des études de droit. Mais à vingt ans, sûr de sa vocation littéraire, il s'installe à Paris, et vit dans une mansarde. Il rencontre Laure de Berny de vingt-deux ans son aînée, qui aura une influence décisive sur sa formation. En 1829, Balzac publie « Les Chouans » qui annonce une période de vingt années durant lesquelles il va produire plus de quatre-vingt-cinq romans, tout en menant une vie très active et mondaine. Il est reçu dans différents salons dont celui de Mme de Récamier. 1832 voit le début de sa longue correspondance avec Mme Hanska. À partir de 1838, paraissent de nombreux romans dont « César Birotteau », le début des « Illusions perdues », la première partie de « Splendeurs et Misères des courtisanes », « Béatrix », « Le Curé de Village »... À la fin de 1841, Balzac met au point le plan de l'ambitieuse et inégalée « Comédie humaine » soutenu par quatre éditeurs. Le 14 mars 1850, Balzac épouse enfin Mme Hanska mais il tombe gravement malade. Il meurt à Paris le 18 août 1850, et est enterré au Père Lachaise. Victor Hugo prononce l'éloge funèbre. © Folio Gallimard