Des migrants et des revenants … Une histoire des réfugiées et réfugiés hongrois en Suisse (1956-1963)
Editeur: Alphil Date de parution: 23/09/2021 EAN: 9782889303816 Langue du livre: Français Nature de l’article: Livre
12 860 Ft
Catégorie: Essais
En stock
Présentation

Il n’a que 14 ans. En 1956, István Borsodi pense choisir la liberté en traversant le Rideau de fer. Il quitte une Hongrie morose – où la Révolution contre l’occupant soviétique a été écrasée – et rejoint la Suisse. István se souvient de son arrivée en terres helvétiques, des applaudissements, « des gens qui venaient nous saluer » dans chaque gare où le convoi spécial faisait halte. Il a conservé la première carte postale destinée à sa famille restée en Hongrie « Je suis à Bière, je me sens bien, j’embrasse tout le monde ». Mais, après quelques temps, le mal du pays, l’ennui des proches commencent à le ronger et ses perspectives professionnelles en Suisse sont moins attrayantes que ce qu’il imaginait. Sa tante restée au pays lui écrit que les jeunes rapatriés bénéficient d’une amnistie. En 1959, István Borsodi choisit alors de rentrer dans la Hongrie de János Kádár.
Cet ouvrage retrace l’exode de quelque 200.000 Hongroises et Hongrois de 1956, l’arrivée d’une partie d’entre eux en Suisse, avant d’éclairer le parcours de celles et ceux qui ont décidé de rentrer en Hongrie quelques semaines, mois ou années après leur exil. Ce phénomène migratoire « à contre sens » est au coeur de ce livre. Arrivés dans le « paradis capitaliste » des Trente glorieuses, pourquoi ces personnes choisissent de rejoindre l’ « enfer » communiste ?
© Alphil

L'auteur / la collection

Tiphaine Robert est historienne. Elle a soutenu sa thèse en histoire contemporaine à l’Université de Fribourg en 2019. Une bourse du Fonds national suisse lui a permis d’effectuer deux séjours de recherche à Budapest (Académie hongroise des sciences) et à Paris (EHESS) en 2015 2016. En 2017, elle a coédité un numéro Itinera sur les réfugiés d’Europe centrale en Suisse (Chercher refuge. Les phases d’exil d’Europe centrale pendant la Guerre froid, Itinera, supplément de la Revue suisse d’histoire, 42, 2017). Depuis 2021, elle réalise un post-doc financé par le Fonds national suisse (« L’auto autocrate ? Une histoire politique de la voiture en Suisse (1950-2000) »).
© Alphil