Journal 02, Les années d'exil, 1948-1967
Editeur: Albin Michel Date de parution: 03/11/2021 EAN: 9782226438171 Langue du livre: Français Nature de l’article: Livre
10 130 Ft
Catégorie: Essais
En stock
Présentation

Pièce maîtresse d’une œuvre majeure, le Journal du grand écrivain hongrois Sándor Márai offre un regard unique sur l’homme et son rapport à l’écriture.
Après Les Années hongroises (prix Clarens du Journal intime 2019) qui couvrait la période 1943-1948, ce second volume suit la trajectoire de l’auteur des Braises à travers ses années d’exil.
Sándor Márai y décrit avec une sincérité déchirante sa vie d’écrivain apatride en Italie, son espoir d’une vie meilleure à New York, sa quête littéraire, tout en évoquant avec une grande lucidité la situation dans le monde, de l’emprise du communisme en Hongrie au début de la guerre froide.
Chroniqueur d’exception des drames de l’Histoire, Sándor Márai déploie un talent littéraire et une finesse d’analyse qui percent à chaque page de ce Journal et le consacrent comme l’un plus des grands écrivains européens du XXe siècle.

Postface de : András Kányádi
Traduction : Catherine Fay

© Albin Michel

L'auteur / la collection

Sándor Márai (de son vrai nom Sándor Grosschmied de Mára) est né le 11 avril 1900 à Kassa, en Hongrie (aujourd'hui Košice, en Slovaquie). 

Ecrivain cosmopolite, personnage brillant, Sándor Márai connaît dès ses premiers romans un immense succès. Antifasciste déclaré dans une Hongrie alliée à l’Allemagne nazie, il est pourtant mis au ban par le gouvernement communiste de l’après-guerre. En 1948, il s’exile aux États-Unis où il mettra fin à ses jours en 1989. Depuis une dizaine d’années, il est devenu un auteur culte de la jeunesse hongroise et jouit dans le monde entier d’une réputation égale à celles d’un Zweig, d’un Roth ou d’un Schnitzler. © Lgf

Sándor Márai nació en 1900 en Kassa, una pequeña ciudad húngara que hoy pertenece a Eslovaquia. Pasó un período de exilio voluntario en Europa durante el régimen de Horthy en los años veinte, hasta que abandonó definitivamente su país en 1948 con la llegada del régimen comunista y emigró a Estados Unidos. La subsiguiente prohibición de su obra en Hungría hizo caer en el olvido a quien en ese momento estaba considerado uno de los escritores más importantes de la literatura centro europea. Así, habría que esperar varios decenios, hasta el ocaso del comunismo, para que este extraordinario escritor fuese redescubierto en su país y en el mundo entero. Sándor Márai se quitó la vida en 1989 en San Diego, California, pocos meses antes de la caída del muro de Berlín.