L'outrage fait a Sarah Ikker
Editeur: Pocket Date de parution: 24/08/2020 EAN: 9782266306942 Langue du livre: Français Nature de l’article: Livre
2 820 Ft
Catégorie: Littérature
En stock
Présentation

Sarah et Driss forment un couple parfait. Elle, fille de la bonne société Tangerine. Lui, l’étoile montante de la police. Jusqu’au jour où un intrus s’invite dans leur foyer, ligote, dénude et profane le corps de Sarah. L’outrage est de ceux qu’on ne lave pas facilement. Mais à qui pèse-t-il le plus ? À Sarah, qui se mure dans le silence ? Ou bien à son mari, qui s’estime à jamais bafoué ? Paranoïa, vengeance, quête de vérité… Que sauver d’abord ? L’honneur ? Ou les apparences ?
© Pocket

L'auteur / la collection

Yasmina Khadra, de son vrai nom Mohammed Moulessehoul, est né en 1955 dans le Sahara algérien. Écrivain de langue française, son œuvre est connue et saluée dans le monde entier. La trilogie Les Hirondelles de Kaboul, L’Attentat et Les Sirènes de Bagdad, consacrée au conflit entre Orient et Occident, a largement contribué à la renommée de cet auteur majeur. La plupart de ses romans, dont À quoi rêvent les loups, L’Écrivain, L’Imposture des mots et Cousine K, sont traduits dans 42 pays. Récemment, Les Anges meurent de nos blessures (2013) et Qu’attendent les singes (2014) ont paru aux éditions Julliard.
Ce que le jour doit à la nuit – meilleur livre de l’année 2008 pour le magazine LIRE et prix France Télévisions 2008 – a été adapté au cinéma par Alexandre Arcady en 2012. L’Attentat a reçu, entre autres, le prix des libraires 2006, le prix Tropiques 2006 et le grand prix des lectrices Côté Femme. Son adaptation cinématographique par le réalisateur Ziad Doueiri est sortie en mai 2013 sur les écrans et a remporté de nombreux prix lors de festivals, notamment l’Étoile d’or à Marrakech. L’Attentat a été traduit dans 36 pays, dont les États-Unis, la Russie, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne, le Japon et Israël. En 2011, Yasmina Khadra a reçu le Grand prix de littérature Henri Gal de l’Académie française pour l’ensemble de son œuvre.
© Pocket