Arbre de l'oubli
Editeur: Actes Sud Date de parution: 03/03/2021 EAN: 9782330146917 Langue du livre: Français Nature de l’article: Livre
8 510 Ft
Catégorie: Littérature
En stock
Présentation

«Un matin, alors que vous sirotez côte à côte votre jus de pomme pendant la récré, Felisa te lance : C’est vrai que Joel Rabenstein l’anthropologue c’est ton papa ?»

«C’est vrai.»

«Et ta maman, c’est une sœur de couleur ?»

«Nan… ça t’étonne, hein ?»

«Un silence long et doux s’installe entre vous, au cours duquel le vent d’automne fait danser vos écharpes et arrache quelques feuilles aux arbres dans la cour.»

«Ou plutôt si, dis-tu enfi n (et c’est la toute première fois que tu en parles en dehors de la famille). En fait, ma vraie mère est une sœur de couleur mais je ne l’ai jamais rencontrée. Elle habite Baltimore.»

«Ah.»

«Felisa ne dit pas un mot de plus, mais ses yeux brûlants te donnent une dose d’empathie comme jamais tu n’en as reçue.»

Quand s’ouvre ce livre, Shayna, qui n’est plus une enfant, arrive à Ouagadougou. Nous sommes en 2016. Elle porte en elle toutes les questions et contradictions de notre temps, celles du féminisme, de la procréation, mais aussi du genre et de la laïcité. Et c’est à l’écoute de ce personnage, de cette jeune femme à l’intériorité confisquée que Nancy Huston, entraînant dans son sillage de lumineuses interconnexions humaines, compose un roman virtuose et généreux.
© Actes Sud

L'auteur / la collection

Après avoir grandi au Canada, Nancy Huston suit son père aux Etats-Unis lorsqu'elle a quinze ans et finit ses études à New York. Quand Nancy a six ans, sa mère quitte brusquement son foyer pour aller mener sa vie ailleurs. Un traumatisme douloureux mais fondateur qu'elle transforme en richesse : c'est par l'imagination qu'elle va tenter de comprendre l'incompréhensible. 'La Virevolte' (1994) et 'Prodige : polyphonie' (1999) abordent le sujet de façon explicite. Venue à Paris pour un an en 1973, Nancy Huston reste et devient élève de Roland Barthes. Elle débute sa carrière en tant qu'essayiste pour le MLF, et pour des journaux de femmes tels que Sorcières, qu'elle a cofondé, et publie son premier roman en 1981 Les Variations Goldberg. Avec Cantiques des plaines (1993) - Prix du Gouverneur général - elle retrouve sa langue maternelle et, depuis, se traduit elle-même dans les deux sens. En 1996, Instruments des ténèbres obtient le Goncourt des lycéens. Sous forme polyphonique, typique de Nancy Huston, elle donne voix à plusieurs personnages, voire même à une glycine, un étang (Une adoration, 2003, son dernier roman) ou Dieu en personne (Dolce Agonia, 2001.) Nancy Huston partage son temps entre Paris et le Berry, où elle vit avec son mari, le sémiologue d'origine bulgare Tsvetan Todorov et leurs deux enfants. © Actes Sud