L'amant du volcan
Editeur: Bourgois Date de parution: 21/10/2021 EAN: 9782267044911 Langue du livre: Français Nature de l’article: Livre
4 860 Ft
Catégorie: Littérature (traduction)
En stock
Présentation

En 1772, au pied d’un Vésuve toujours menaçant, Naples rayonne sur l’Europe. Le Cavaliere, ambassadeur britannique auprès du royaume des Deux-Siciles, s’y installe avec sa femme et s’adonne avec passion à son activité de collectionneur d’art. À la mort de son épouse, il fait la connaissance d’une jeune femme incroyablement belle et intelligente, bien que n’ayant reçu aucune instruction. Il devient son mentor, décidé à en faire une citoyenne du monde, et, au scandale de la bonne société napolitaine, la demande en mariage. Mais l’arrivée d’un jeune amiral britannique va bouleverser les sentiments de la nouvelle femme du Cavaliere.
Inspiré des vies de Sir William Hamilton, de sa femme Emma et de Lord Nelson, L’Amant du volcan déploie une grande ingéniosité formelle et bouscule les conventions du roman historique en évoquant la Révolution, l’Opéra, la condition des femmes et l’amour.
Traduit de l’anglais (États-Unis) par Sophie Bastide-Foltz.
© Bourgois

L'auteur / la collection

Susan Sontag est sans doute l’écrivain américain le plus « européen ». Née en 1933 à New York, c’est à l’âge de trente ans que Susan Sontag publie son premier roman, Le Bienfaiteur (Le Seuil, 1965), une étude sur la formation de la personnalité. Dans les années 60, elle écrit pour différents magazines et revues. Très engagée à gauche, figure de la scène new-yorkaise, elle est proche d’intellectuels français comme Roland Barthes, auquel elle a consacré un livre (L’écriture même : à propos de Roland Barthes, Christian Bourgois éditeur). Elle publie en 1977 un essai, Sur la photographie, où elle s’interroge sur la différence entre réalité et expérience. Elle défend le concept de « transparence », autrement dit de l’évidence de l’œuvre, avant toute interprétation. Elle publie L’Amant du volcan (1992) et En Amérique (1999) pour lequel elle a reçu le National Book Award. Elle a reçu le Prix Jérusalem pour l’ensemble de son œuvre et en 2003 le Prix de la Paix des libraires à Francfort. Susan Sontag est décédée en décembre 2004.
© Bourgois