Alice au pays des merveilles, suivi de De l'autre coté du miroir et de ce qu'Alice y trouva
Editeur: Flammarion Date de parution: 18/05/2016 EAN: 9782081389052 Langue du livre: Français Nature de l’article: Livre
1 670 Ft
Catégorie: Littérature (traduction)
En stock
Présentation

Né des histoires que racontait Lewis Carroll à des petites filles de son entourage, Alice au pays des merveilles dévoile un univers poétique, où le bizarre est érigé en norme et où l'absurde règne en maître : alors qu'elle s'ennuie par un après-midi d'été, Alice part à la poursuite d'un Lapin blanc soucieux de ponctualité. La fillette est bientôt propulsée dans un monde onirique où elle croise le Chapelier fou, le chat sans tête, perpétuellement hilare, et la terrifiante Dame de cœur prise d'une folie de décapitation...
Encouragé par l'accueil que reçoit son texte en 1865, Lewis Carroll lui donne une suite en 1871 : De l'autre côté du miroir. Dans ce récit en forme de partie d'échecs, l'auteur continue d'interroger les rapports de la réalité et du rêve. Depuis, les innombrables lectures, reprises et adaptations des aventures d'Alice en ont fait un classique.

Traduction (Anglais) : Henri Parisot
Illustrations : John Tenniel
© Flammarion

L'auteur / la collection

Lewis Carroll est le pseudonyme de Charles Lutwidge Dodgson. Le très sérieux M. Dodgson, professeur de mathématique à l'université d'Oxford, ne voulait en effet reconnaître « aucun rapport entre lui et les livres publiés sous un autre nom que le sien »... C'est-à-dire Lewis Carroll ! Né le 27 janvier 1832 à Daresbury, dans le Cheshire, fils d'ecclésiastique, le jeune Charles est admis en 1846 à Rugby, célèbre public school, puis en 1851 à Oxford. Brillant mathématicien, il enseignera à Christ Church College jusqu'en 1881, et publiera, sous son vrai nom, plusieurs ouvrages consacrés aux mathématiques et à la logique symbolique. Passionné de photographie, les enfants demeurent ses modèles favoris ; il invente pour eux des jeux de langage et leur dédie des contes, « Alice aux pays des merveilles » (1865), « De l'autre côté du miroir » (1871), « La chasse au Snark » (1876) et « Sylvie et Bruno » (1889). Son goût des énigmes, des jeux de mots et de la parodie en fait l'un des grand maître du « non-sense » en littérature. Il meurt en 1898 à Guildford, dans le Surrey. © Gallimard Jeunesse

Lewis Carroll es el seudónimo de Charles Lutwidge Dodgson, que nació en Daresbury, Inglaterra, en 1832. Su padre era clérigo, y él fue ordenado diácono (1861), pero renunció a proseguir la carrera eclesiástica. Desde 1851 vivió en Christ Church Oxford. Allí llevó una vida retirada, dedicado a la docencia de matemáticas disciplina sobre la que escribió diversas obras bajo su nombre auténtico y a desarrollar una fructífera labor como fotógrafo y escritor que es inseparable de su atracción hacia el mundo de las niñas. Precisamente una de sus pequeñas amigas, Alice Liddell (hija del decano de Christ Church), le inspiró sus dos libros fundamentales: Alicia en el país de las maravillas (1865) y A través del espejo (1871). Estas obras contienen complejos elementos de fantasía y juego lógico, parodia y sátira, y al igual que el extenso poema La caza del Snark (1876) fueron concebidas según la más viva tradición inglesa del «nonsense». Lewis Carroll dedicó los últimos años de su vida a escribir y publicar trabajos de lógica simbólica. Murió el 14 de noviembre de 1898.
© Me gusta leer