Le racisme expliqué a ma fille
Editeur: Seuil Date de parution: 24/09/2009 EAN: 9782021002812 Langue du livre: Français Nature de l’article: Livre
3 430 Ft
Catégorie: Essais
En stock
Présentation

Niveau de lecture : B1 - Olvasás szint: B1 (küszöbszint)

Un enfant est curieux. Il pose beaucoup de questions et il attend des réponses précises et convaincantes. On ne triche pas avec les questions d’un enfant. C’est en m’accompagnant à une manifestation contre un projet de loi sur l’immigration que ma fille m’a interrogé sur le racisme. Nous avons beaucoup parlé. Les enfants sont mieux placés que quiconque pour comprendre qu’on ne naît pas raciste mais qu’on le devient. Parfois. Ce livre qui Essaise de répondre aux questions de ma fille s’adresse aux enfants qui n’ont pas encore de préjugés et veulent comprendre. Quant aux adultes qui le liront, j’espère qu’il les aidera à répondre aux questions, plus embarrassantes qu’on ne le croit, de leurs propres enfants.

« Plus de dix ans après le dialogue avec Mérième, qui avait elle-même dix ans, j’ai voulu rendre compte de mes échanges avec les enfants du monde entier que je ne cesse de rencontrer. Car nous constatons ensemble que non seulement le racisme n’a pas reculé mais qu’il s’est banalisé et dans certains cas aggravé. Nous essayons de comprendre ses nouvelles manifestations : la montée de l’antisémitisme et de l’islamophobie, les discriminations dont les immigrés sont victimes, et l’entrée en scène de l’“identité nationale” »…
TBJ

© Seuil

L'auteur / la collection

Tahar Ben Jelloun, écrivain et poète marocain de langue française, est né à Fès en 1944.
Il a enseigné la philosophie à Tétouan puis à Casablanca, jusqu’à la publication en juin 1971 d’un communiqué du ministère de l'intérieur annonçant l’arabisation de l’enseignement de la philosophie. N’étant pas formé pour enseigner en arabe, il quitte le Maroc et s’installe en France où il soutient, en juin 1975, une thèse en psychiatrie sociale à la faculté de Jussieu à partir de laquelle il écrira La plus haute des solitudes.
Traduit dans le monde entier, il a obtenu notamment le prix Goncourt en 1987 pour La nuit sacrée et le prix Ulysse en 2005 pour l’ensemble de son œuvre.
Il est membre de l'Académie française.