Rivarol

Antoine Rivaroli, dit Rivarol, est un écrivain, journaliste, essayiste et pamphlétaire royaliste français né à Bagnols-sur-Cèze le 23 juin 1753.
En 1776, il se rendit à Paris et s’anoblit en se faisant appeler le chevalier de Parcieux, puis le comte de Rivarol (fausse noblesse).
Il fut présenté à Voltaire et collabora au Mercure de France. Son Discours sur l’universalité de la langue française fut couronné, le 3 juin 1784, par l’Académie de Berlin et lui valut une grande célébrité.
Sous la Révolution, Rivarol s’engagea dès 1789 dans la défense de la monarchie. Il fut l’un des principaux rédacteurs du Journal politique et national de l’abbé de Castres. Le recueil de ses articles a été publié plus tard en recueil sous le titre de Mémoires.
Le 10 juin 1792, il émigra, passant à Bruxelles, Amsterdam, La Haye, Londres, Hambourg, Berlin. De Bruxelles, il fit paraître une Lettre au duc de Brunswick et une Lettre à la noblesse française et la Vie politique et privée du général La Fayette .
Il espéra rentrer en France sous le Directoire, fut près d’y parvenir après le coup d'État du 18 brumaire, mais il tomba malade et mourut à Berlin le 11 avril 1801 à l'âge de quarante-sept ans.
© Babelio

Ses livres / La collection

1 livre(s).