Les boites
Editeur: Cambourakis Date de parution: 17/02/2009 EAN: 9782916589282 Langue du livre: Français Nature de l’article: Book
4 460 Ft
Catégorie: Littérature
En stock
Présentation

Eredeti cím: "Tóték"

L'arrivée d'un commandant insomniaque dans la famille Töt sème la zizanie et transforme leur vie paisible en véritable enfer ! Leur fils au front, les parents espèrent améliorer son sort en Címlaplant dignement son supérieur hiérarchique. Les Töt se plient dès lors à toutes les lubies de ce militaire excentrique. Quiproquos et situations totalement loufoques s'enchaînent dans une comédie acide à l'humour décalé. Sous ses dehors de farce villageoise, Les Boîtes est une petite merveille satirique dont les accents absurdes font écho aux horreurs insensées de la seconde guerre mondiale. © Cambourakis

L'auteur / la collection

Né en 1912 d'une famille de pharmaciens de père en fils. Suivant la tradition, il fait lui aussi des études de pharmacie et d'ingénieur chimiste avant de commencer à écrire. Son premier recueil de nouvelles paraît en 1942. Quinze jours après, István Örkény est mobilisé, envoyé sur le front russe. Fait prisonnier six mois plus tard, après la bataille de Stalingrad, il passera près de cinq ans dans les camps. C'est à l'âge de trente-six ans seulement qu'István Örkény peut enfin se consacrer à sa carrière d'écrivain. Il est mort en 1979. © Gallimard

Örkény nace en una familia burguesa judía acomodada a principio de los años 1910. En 1931 se bachillera en el instituto [escolapio], después se matricula en la facultad de química de la universidad de ingeniería. En 1932 se pasa a la especialidad de farmacéutica, donde se diploma en 1934. En 1937 entra en contacto con el círculo de Szép Szó, más tarde viaja a Londres, París, donde vive de empleos ocasionales. En 1941 vuelve a Budapest, donde termina sus estudios universitarios y en 1941 se diploma como químico. En la guerra mundial es obligado a trabajar en el río Don y después hecho prisionero de guerra y sólo en 1946 puede volver a su patria. Desde 1954 trabaja en la editorial Szépirodalom como lector, entre 1958 y 1963 por su participación en la revolución se le prohíbe publicar - durante este tiempo trabaja en la fábrica de medicamentos unidos (hoy Egis) como químico. En los años 50 conoce a Zsuzsa Radnóti, con quien se casa en 1965.