1956 communiste, Le glas d'une espérance
Editeur: La Dispute Date de parution: 12/10/2006 EAN: 9782843031403 Langue du livre: Français Nature de l’article: Book
7 210 Ft
Catégorie: Essais
En stock
Présentation

Au début de l'année 1956, à travers le monde de nouvelles voies semblent s'ouvrir: le communisme entreprend de se réformer, le tiers monde émerge sur la scène internationale, la guerre froide recule, le mouvement de libération nationale et donc la décolonisation s'étendent. Mais du côté du communisme, les espoirs nés au XXe Congrès du Parti communiste de l'URSS pendant l'hiver vont sombrer dès l'été et l'automne. Plusieurs partis communistes, et non des moindres, condamnent - ou ignorent - la déstalinisation lancée par Nikita Khrouchtchev, et pour finir les chars soviétiques écrasent la révolution hongroise dans Budapest. Roger Martelli interroge le cours de cette " année terrible " dans un brillant Essais historique appuyé sur les archives récemment ouvertes en Russie et dans les pays de l'est européen, dont il publie ici les plus exceptionnelles. Il centre sa réflexion sur les perspectives esquissées puis ruinées par les communistes en 1956 tant pour le devenir de la planète que pour le leur propre. Courageux en février. Khrouchtchev fait rapidement retraite, renonçant à trancher entre les conservateurs et les réformateurs communistes, manquant ainsi sa déstalinisation. De sorte qu'en novembre le désastre de Budapest referme les perspectives de renouvellement ouvertes au début 1956.
© La Dispute

L'auteur / la collection

Roger Martelli (né en 1950) est un historien du communisme. Ancien membre de la direction du Parti communiste français (1982-2008), il est codirecteur de la rédaction du mensuel Regards et a coprésidé la Fondation Copernic avec Anne Le Strat jusqu'en 2009 (président d'honneur en 2010).

Normalien et agrégé d'histoire, Roger Martelli a enseigné jusqu'en 2008 au lycée Darius-Milhaud du Kremlin-Bicêtre (94). Longtemps directeur des Cahiers d'histoire de l'Institut de recherches marxistes, Roger Martelli a contribué au renouvellement de l'histoire du communisme français en récusant toute perspective hagiographique. Quoiqu'il n'ait jamais eu de carrière universitaire, cet historien a participé pleinement aux mutations de l'historiographie du communisme français au travers de nombreux articles et ouvrages consacrés au communisme, au Parti communiste français et aux événements de mai 68.
© Babelio