Arsene Lupin, Les huit coups de l'horloge, suivi de La demeure mystérieuse
Editeur: Archipoche Date de parution: 04/02/2021 EAN: 9782377359547 Langue du livre: Français Nature de l’article: Book
3 220 Ft
Catégorie: Romans policiers
En stock
Présentation

Alors que Netflix diffuse une série inspirée des aventures d’Arsène Lupin, avec Omar Sy pour interpréter le personnage créé par Maurice Leblanc, Archipoche publie, dans une élégante édition collector, les meilleures aventures du gentleman cambrioleur.
Monocle, haut-de-forme, fleur à la boutonnière et revolver en poche : depuis son apparition en 1905, la silhouette d’Arsène Lupin a effrayé et diverti des générations de lecteurs. Dandy et bagarreur, scélérat et charmeur, ce gentleman a sévi dans plus d’une vingtaine d’œuvres, nées de l’imagination de Maurice Leblanc (1864-1941).
En 1923, Arsène Lupin a délaissé son costume de cambrioleur pour celui de détective. Mais est-ce bien lui, ou le prince Rénine, qui s’éprend de la jeune Hortense ? Et qui, pour la séduire, promet de résoudre huit énigmes sanglantes – comme autant de coups d’horloge ?
Six ans plus tard, il mène cette fois l’enquête sur l’enlèvement d’une chanteuse, prisonnière d’un mystérieux châtelain et dépouillée de ses diamants avant d’être relâchée. Un scénario qui ne va pas tarder à se répéter...

Préface de Michel Bussi
© Archipoche

L'auteur / la collection

Maurice Leblanc est né à Rouen en 1864. Il gagne Paris pour y mener une carrière littéraire, devient journaliste et publie ses premiers contes. Il fréquente alors le milieu des écrivains parisiens grâce à sa sœur Georgette Leblanc, cantatrice célèbre et femme de lettres en vue. En 1905, à la demande de son éditeur, il publie dans la revue Je sais tout la première aventure d'Arsène Lupin, qui devait initialement rester sans suite. Il en fera néanmoins une série riche de vingt-trois volumes mêlant romans, nouvelles et pièces de théâtre. Le personnage d'Arsène Lupin a inspiré par la suite de nombreux créateurs qui adapteront ses aventures pour le cinéma, la télévision et la bande dessinée. Maurice Leblanc est mort à Perpignan en 1941.
© Gallimard