Difficile liberté
Editeur: LGF Date de parution: 25/04/1984 EAN: 9782253034278 Langue du livre: Français Nature de l’article: Book
2 860 Ft
Catégorie: Essais
En stock
Présentation

Difficile liberté, ou la recherche d’une morale pour le temps présent. Un texte qui appréhende la tradition hébraïque, sur fond d’exterminations nazies, et révèle qu’elle porte en elle les paroles d’une sagesse éternelle. Sobrement, Emmanuel Lévinas nous relate l’Homme, et c’est une formidable leçon de philosophie.
© Le Livre de Poche

L'auteur / la collection

Emmanuel Levinas est un philosophe d'origine lituanienne naturalisé français en 1930.
Son père est libraire et la famille parle russe. Un professeur particulier lui enseigne l'hébreu, à partir de la lecture de la Bible hébraïque.
La guerre de 1914 pousse la famille à fuir à Kharkov (Ukraine) jusqu'en 1920. Il vit donc la révolution russe de 1917. C'est à Kharkov qu'il entre au lycée, malgré le numerus clausus permettant à seulement cinq enfants juifs d'y être admis. Il y lit Pouchkine, Lermontov, Tolstoï et Dostoïevski, mais aussi Shakespeare.
En 1923, Levinas se rend en France à Strasbourg pour suivre des études de philosophie (1923-1927). Il rencontre Maurice Blanchot avec lequel il entretient une profonde amitié.
De 1928 à 1929, à Fribourg-en-Brisgau (Allemagne), il est l'élève d'Edmund Husserl, puis de Martin Heidegger, et fait l'apprentissage de la phénoménologie. En 1929, il participe comme auditeur au deuxième cours universitaire de Davos (il y assiste à la dispute de Davos entre Heidegger et Ernst Cassirer). Après avoir soutenu sa thèse de doctorat "Théorie de l'intuition dans la phénoménologie de Husserl" (1930), il s'établit à Paris. Il suit les cours de Léon Brunschvicg, ainsi que parfois ceux de Kojève sur Hegel. Le samedi soir, il assiste aux rencontres philosophiques organisées par Gabriel Marcel.
Levinas est mobilisé en 1939. Il est fait prisonnier à Rennes, puis transporté en Allemagne, près de Hanovre. Il est captif dans un Arbeitskommando ou un Oflag pendant cinq ans. Il y a rédigé l'essentiel de son livre "De l'existence à l'existant".
En 1945-1946, il est Secrétaire de l'Alliance Israélite Universelle. Après la guerre, il participe régulièrement à des conférences au Collège Philosophique de Jean Wahl. À cette époque, il commence à étudier le Talmud sous la direction de M. Chouchani.
En 1961, il publie sa thèse "Totalité et Infini", et de 1964 à 1975, il entreprend une carrière universitaire. Celle-ci le conduit de l'Université de Poitiers, par Paris-Nanterre (1967), à la Sorbonne (1973) où il enseigne jusqu'en 1976, année de sa retraite.
Dans les années 1970 et 1980, à l'invitation de la communauté juive de Fribourg, il assure quelques cours à l'université de Fribourg. En 1989, il reçoit le Prix Balzan pour la philosophie.
© Babelio