Weyergans Francois

François Weyergans, né le 9 décembre 1941 à Etterbeek (Région de Bruxelles-Capitale) en Belgique, est un écrivain et réalisateur belge francophone. Il a reçu le Prix Goncourt en 2005 pour son roman Trois jours chez ma mère et est membre de l'Académie française.

Fils d'un père belge, Franz Weyergans, écrivain lui aussi, et d’une mère avignonnaise , il a mené sa scolarité dans la même école qu'Hergé, l'Institut Saint-Boniface-Parnasse. Il suit ensuite les cours de l'Institut des hautes études cinématographiques (IDHEC) et se passionne pour Bresson et Godard.

Il écrira dans les Cahiers du cinéma avant de réaliser en 1961 un premier film sur Maurice Béjart.
À la suite d'une analyse, il publie en 1973 un compte rendu sarcastique de sa cure. C'est la substance de son roman Le Pitre, remarqué par la critique, qui obtient le prix Roger-Nimier.
Puis, en 1981, Macaire le Copte (Gallimard) est consacré par le prix Rossel en Belgique et obtient aussi le prix des Deux Magots en France. Dès lors, Weyergans se voue entièrement à la littérature, travaillant la nuit, de onze heures du soir au lendemain midi.
Le Radeau de la méduse (Gallimard, Paris, 1983) reçoit le prix Méridien des quatre jurys. Il écrit aussi Franz et François, allusion à son père et à lui-même, La Vie d'un bébé. Son roman Trois jours chez ma mère obtient le prix Goncourt en 2005.
Il a été élu le 26 mars 2009 à l'Académie française au fauteuil de Maurice Rheims, laissé vacant par le décès d'Alain Robbe-Grillet. © Babelio

Ses livres / La collection

2 livre(s).
2 680 Ft
En stock
3 190 Ft
Sur commande