La Fontaine

Jean de La Fontaine est né en 1621 à Château-Thierry, ou son père est maître des Eaux et Forêts. Après des études marquées par l'influence janséniste, il monte à Paris (1645), ou il étudie le droit et fréquente les milieux littéraires. Devenu avocat au Parlement, il traverse de graves difficultés financières et succède à son père dans les Eaux et Forêts en 1652. La chute du surintendant royal Nicolas Fouquet, qui l'avait pris sous sa protection, entraîne sa disgrâce et un « exil » momentané dans le Limousin. De retour à Paris, il entre au service de la duchesse-douairière d'Orléans (1664), menant alors une vie mondaine et littéraire brillante (Contes, 1665, Fables Choisies mises en vers, 1668). Auprès de Madame de la Sablière, il rencontre les grands auteurs de son temps. En 1675 ses Nouveaux Contes, jugés trop licencieux, sont interdits de publication ; cependant, il est élu à l'Académie française en 1683. La suite de ses Fables paraît en 1679, les dernières en 1693. Frappé par la maladie en 1692, il se convertit et consacre la fin de sa vie à la poésie religieuse. Il s'éteint à Paris en 1695.
© Pocket