Dicale Bertrand
  • Nom / Prénom : Bertrand Dicale
  • Surnom : Jamais, merci
  • Parcours : Globalement rectiligne : je suis journaliste et j’écris des livres.
  • Œuvre(s) que vous préférez : La Bible, les « romans durs » de Georges Simenon, Lector in fabula d’Umberto Eco.
  • Hors d’œuvres que vous préférez : La charcuterie
  • Talent(s) caché(s) : Je lis très vite et je retiens le superflu.
  • Vices caché(s) : Je transforme le superflu en théories sérieuses.
  • Racontez-nous une histoire trépidante en moins de 4 lignes : Ce jour-là, on lui remit sa carte de lecteur au rez-de-jardin à la Bibliothèque nationale de France.
  • Un pitch qui ferait un bon film ? : L’enregistrement d’Histoire de Melody Nelson.
  • Un truc qui vous énerve ? : « Gainsbourg, il a tout compris à son époque. » Ben non, justement. Vingt ans d’insuccès commercial, ce n’est pas tout comprendre à son époque.
  • Un truc qui vous fait rire : « Gainsbourg, c’est un homme de gauche. » Le quiproquo politico-culturel le plus savoureux de son histoire : un anticommuniste viscéral à la fois rebelle et conservateur. D’où des déclarations savoureuses de ses fans.
  • Inventez une description de profil Tinder idéal : Profil droit, profil gauche – j’en vois pas d’autre.
  • Expression favorite : « J’ai fini. Il faut juste que relise. J’en ai pour quelques jours. »
  • Un fantasme secret : Le palimpseste absolu : écrire perpétuellement la même page sans que personne ne s’en rende compte.
  • A votre avis, qui est le plus Bogosse ? Igor ou Grichka ? : Je n’ai pas un physique qui me permette de me poser des questions esthétiques sur le physique des autres.
  • Le mot de la fin ? Dès qu’on a signé le contrat, je commence.

© Éditions Jungle