Derrida Jacques

Né à El Biar (Algérie) le 15 juillet 1930, mort à Paris le 09 octobre 2004

Originaire d'une famille juive d'Algérie, Jacques Derrida, né Jackie Derrida, fait ses études secondaires à Louis-le-Grand où il rencontre de nombreux intellectuels comme Pierre Bourdieu ou Michel Serres. Il entre en 1952 à l'École Normale Supérieure et suit les cours de Jean Hyppolite et de Maurice de Gandillac : après sa rencontre avec Louis Althusser, Derrida rédige sa thèse sur Le problème de la genèse dans la philosophie de Husserl. Après qu'il s'est lié d'amitié avec Michel Foucault, il est reçu à l'Agrégation et part enseigner à Harvard.
Derrida a initié puis développé la déconstruction. À la suite de Heidegger, Derrida cherche à dépasser la métaphysique traditionnelle et ses résonances dans les autres disciplines (motif de la déconstruction).
Toute son œuvre consiste à interroger et « déconstruire » inlassablement les couples d'oppositions telles que parole/écriture dans la linguistique, raison/folie dans la psychanalyse, sens propre/sens figuré dans la littérature, masculin/féminin dans la théorie des genres ; oppositions qui correspondent à l'opposition ontologique première sensible/intelligible, et ses multiples déclinaisons : intérieur/extérieur, rationnel/irrationnel, sens/non-sens, fondateur/fondé.
Ses premiers grands livres sont publiés en 1967, notamment 'De la grammatologie', 'L'Ecriture et la différence' et 'La Voix ou le Phénomène', suivis en 1972 de 'La dissémination'. Jacques Derrida est l'auteur de plus de quatre-vingts livres.
© Babelio

Ses livres / La collection

5 livre(s).
11 550 Ft
En stock
3 715 Ft
En stock
4 260 Ft
En stock