Lessing Doris

Née le 22 octobre 1919 à Kermanshah en Perse, l’Iran actuel, elle n’a que six ans quand sa famille s’installe en Rhodésie du Sud, l’actuel Zimbabwe, alors colonie britannique. Pensionnaire d’un institut catholique tenu par des religieuses qu’elle supporte mal, elle est également en opposition constante avec sa mère. Elle quitte définitivement l’école à quinze ans, travaille en tant que jeune fille au pair puis, à dix-huit ans, comme standardiste. En 1938, elle commence à écrire des romans tout en exerçant plusieurs emplois pour gagner sa vie. À dix-neuf ans, elle se marie avec Frank Wisdom, avec qui elle aura deux enfants, mais elle le quitte en 1943 pour Gottfried Lessing, avec qui elle aura un fils. En 1950, elle publie Vaincue par la brousse (The Grass is singing), puis cinq ouvrages d’inspiration autobiographique, publiés entre 1952 et 1969, sont regroupés sous le titre Les enfants de la violence. En 1952, elle adhère au Parti communiste, qu’elle quitte en 1956. Cette même année, elle est interdite de séjour dans toute la fédération et en Afrique du Sud. Elle retourne en Rhodésie du Sud des années plus tard. Au début des années 2000, elle s’en prend brutalement au régime de Mugabe. Elle est alors de nouveau déclarée « indésirable » au Zimbabwe. Prolixe et éclectique, elle apparaît comme le témoin privilégié de son temps et comme une véritable instance morale. En 2007, elle se voit attribuer, à quatre-vingt-huit ans, le prix Nobel de littérature. Elle est décédée le 17 novembre 2013.
© J'ai Lu

Doris Lessing nació en Persia en 1919. A los cinco años se trasladó con su familia a Rhodesia, donde residió hasta 1949, fecha en que fijó su residencia en Londres. Autora de piezas teatrales y obras de carácter autobiográfico, debe su notoriedad literaria mundial principalmente a su extensa producción narrativa, entre la que cabe destacar la pentalogía novelesca Hijos de la violencia y la novela El cuaderno dorado. © Planeta de libros

Ses livres / La collection

4 livre(s).