Krasznahorkai László
Après des études brillantes la faculté de Szeged et de Budapest, László Krasznahorkai publie pour la première fois ses textes dans un journal en 1977. La même année, il devient documentaliste pour une maison d'édition, Gondolat et prend des cours du soir à la faculté d'art. En 1983, il est de nouveau diplômé mais cette fois-ci en littérature et en hongrois et rencontre cette année-là, Morics Zsigmond avec qui il se lie d'une amitié très forte. En 1985, Laszlo publie son premier roman 'Satantango' qui ne sera traduit en français qu'en 2000 aux éditions Gallimard sous le titre du 'Tango de Satan'. L'année d'après, il publie un recueil de nouvelles avant d'écrire le scénario de 'Karhozat' dirigé par Béla Tarr. Les années 90 sont prolifiques pour l'écrivain puisqu'il écrit de nombreuses nouvelles et certains de ses livres sont adaptés au cinéma. Il commence alors à voyager au Japon, en Bosnie, pays dans lesquels Krasznahorkai se fait de nombreuses relations. Surtout au pays du soleil levant qui l'invite plusieurs fois à venir faire des conférences. En 2006, une de ces oeuvres majeures (publiée en 1989 en Hongrie) est traduite en français et intitulée 'La Mélancolie de la résistance'. Aujourd'hui László Krasznahorkai continue de monter en tant qu'écrivain et étend son emprise littéraire à travers le monde entier.

László Krasznahorkai est le lauréat du prix littéraire international Man Booker 2015.

László Krasznahorkai, Gyula (Hungría) 1954, recorrió durante años el país después de estudiar en Budapest y ejerció diversas profesiones en pueblos y ciudades de provincias. Ha publicado, además de Melancolía de la resistencia (Acantilado, 2001), con la que se presentó a los lectores en lengua española, Al Norte la montaña, al Sur el lago, al Oeste el camino, al Este el río (Acantilado, 2005), Guerra y guerra (Acantilado, 2009), Tango satánico (1985), Circunstancias de gracia (1986) y El prisionero de Urga (1992). Varias de sus obras han sido llevadas al cine. En marzo de 2004 recibió del gobierno húngaro el Premio Kossuth, uno de los más prestigiosos de su país, por el conjunto de su obra.