La question Némirovsky
Editeur: Albin Michel Date de parution: 30/08/2017 EAN: 9782226315168 Langue du livre: Français Nature de l’article: Book
9 180 Ft
Catégorie: Essais
En stock
Présentation

Brillante écrivaine d’origine russe, redécouverte avec Suite française paru à titre posthume et lauréat du prix Renaudot 2004, Irène Némirovsky connut le succès dans les années 1930 avec ses romans publiés pour la plupart chez Albin Michel, avant de voir sa vie basculer tragiquement. Juive étrangère en France, elle fut déportée en 1942 à Auschwitz où elle mourut.

Cette biographie intellectuelle s’intéresse, pour la première fois, au destin de la famille survivante qui assura la sauvegarde et la transmission de ses écrits, et apporte un éclairage neuf sur la vie de l’écrivaine, son œuvre et sa réception controversée. Susan R. Suleiman resitue avec brio les textes d’Irène Némirovsky et ses choix de vie et de carrière, ainsi que son statut d’auteure triplement exclue, comme femme, comme Juive, comme étrangère, dans le contexte littéraire et politique de l’entre-deux-guerres.

Pour tenter de comprendre la position de l’écrivaine par rapport aux Juifs et à la judéité, Susan R. Suleiman place au centre de son enquête la question de la haine de soi et de l’antisémitisme que certains ont pu voir dans les écrits d’Irène Némirovsky. À rebours de la thèse qui fait d’elle une écrivaine juive antisémite, Susan R. Suleiman établit que, en explorant les identités multiples et conflictuelles qui ont façonné au cours du XXe siècle les vies des Juifs sécularisés d’Europe et d’ailleurs, c’est bien au malaise existentiel de ces éternels « étrangers », parmi lesquels elle se comptait, qu’Irène Némirovsky a consacré une partie importante de son œuvre.
© Albin Michel

L'auteur / la collection

Susan Rubin Suleiman est professeur de littérature française et de littérature comparée à l’Université de Harvard. Internationalement reconnue, elle a reçu de nombreuses distinctions pour son œuvre littéraire, dont « The Radcliffe Medal for Distinguished Achievement » en 1990.
Elle est notamment l’auteur en français du Roman à thèse ou l’autorité fictive (1983), Retours. Journal de Budapest (1999), et Crises de mémoire. Récits individuels et collectifs de la Deuxième Guerre mondiale (2012)
© Albin Michel